Forum de l'Anthologie

Ici on parle de tout et de rien. Culture, musique, arts, littérature, actualitées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Chroniques de l'impossible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nemo
Gardien du Savoir
Gardien du Savoir
avatar

Nombre de messages : 1736
Localisation : In Pepperland.
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Les Chroniques de l'impossible.   Ven 18 Nov à 23:09

Alors je lance aujourd'hui une nouvelle Chronique : Les Chroniques de l'impossible. j'aurais pu aussi l'appeler La Chronique sans fin. Ou la Chronique du n'importe quoi.
J'explique le but : Le principe est le suivant, je vais commencer ici un début de récit : Le début de l'histoire d'un personnage que je vais appeler Léo. Seulement voilà mon récit ne sera pas complet. Je vais m'arreter quand je n'aurais plus d'inspiration. Et après c'est à vous de continuer l'histoire et d'enchainer sur ce qui a déjà été fait. Ainsi les auteurs du récits vont se succéder les uns après les autres. Il n'y a aucune régles établit sinon celle de respecter les éléments introduit par les auteurs précédents. Si Je dis que Léo est blond, il faut pas que dans le message suivant il ne soit pas devenu chauve ! Ceci dit le reste est entièrement libre. Variez les niveaux de langues, les ambiances, le style. Vous pouvez écrire 3 lignes comme 3 pages. Attention, il est interdit de finir l'histoire ! Ca serait pas drole !! on songera a finir le récit quand on aura une trentaine de pages ou plus. Au final on devrait donc obtenir un récit composite, au multiples variations, et dont l'histoire ne sera jamais stable, elle prendra surement des directions différentes selon les auteurs.

Voici donc l'histoire, impossible et invraisemblable de Léo.

Par ce beau matin, Léo qui s'était levé tôt pour une fois, sortait de son appartement. Après avoir saluer la voisine - une vieille dame qui semblait etre né en même temps que l'immeuble - Léo descendit quatre à quatre les escaliers et sortit dehors au grand air ! Il avait décidé d'aller acheter le journal, le kiosque a journeaux le plus proche était a deux rues a peine. fredonnant un petit mélodie qu'il avait dans la tête depuis le réveille, Léo marchait, regardant en l'air, heureux d'etre là simplement. Quand soudainement, alors qu'il revenait un instant sur terre, il vit au coin de la rue ...

_________________
" Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanthologie.forumculture.net
archess
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 136
Localisation : qu'est ca peut t'foutre???!!!
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Sam 19 Nov à 1:04

...quand il vit au coin de la rue un chat roux lutant pour avancer et traverser la route. Leo s'empressa de courir le rattraper et le mettre sur le trotoire tant que le feu piéton était au vert _ le feu aurait été rouge le sol aussi!!_ Une fois son souffle repris, notre héros du jour s'aperçut que, malgrès la succession d'action qui avait précédé, bien que terrorrisé, le chat n'avait pas bougé. Leo observa un peu le pauvre chat, son poils engora était tout sale, il avait la truffe chaude et seche (signe qu'un félin est malade) et semblait blesser au niveau de l'abdomene. Alors il se dit qu'il ne pouvait pas le laisser la et décida de le prendre pour l'emmener....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archmanga.forumactif.com
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Sam 19 Nov à 14:30

...pour l'emmener chez un ami à lui qui faisait de la médecine alternative pour les girafes (mais bon, comme tout le monde sait que les girafes ne sont que des gros chats...)
- Salut Archimède !
- Salut Léo !
- Dis donc, j'ai ramassé un chat dans la rue. Toi qui t'y connaît en girafes, tu pourrais pas faire quelque chose, parce qu'il a pas l'air en pleine forme...
- Tu veux dire en forme de girafe ?
- Voilà. Je trouve qu'il a un peu une forme de chat. Tu pourrais pas t'en occuper ?
- Pas de problème. Je vais lui redonner la bonne forme en moins de deux. Il suffit que je...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
Nemo
Gardien du Savoir
Gardien du Savoir
avatar

Nombre de messages : 1736
Localisation : In Pepperland.
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Sam 19 Nov à 19:57

- Il suffit que je lui fasse suivre le régime alimentaire sur vitaminé pour girafe africaine déporter. 2 ou 3 jours de repos, un petite passage a la " girafeuse " et ta girafe sera au mieux de sa forme !!

Archimède était complétement givré, et Léo le savait trés bien ! Cet amoureux de la girafe avait un grain depuis qu'il avait mit les pieds en afrique, ou il s'était fait renversé par une girafe ... Depuis c'était devenu son dada ! Pour lui tout les animaux étaient des girafes, les chiens étaient de girafes maltrités, les lapins des girafes génétiquement modifiés ! bref sortit de la girafe il y avait plus grand chose pour Archimède. Mais malgrés ça il était adorable avec les animaux ! Sa " Girafeuse " n'était rien d'autre qu'un machine a masser les " girafes ", fabriqué a partir de reste de vieux vélos !

Léo allait lui laisser le chat. Au bout de quelques jours celui-ci sera remit sur pattes et partira le plus vite possible de chez Archimède pour ne plus a supporter ce pots de colle de girafe-fan !

- Et sinon quoi de 9 ? reprit Archi'
- Oh pas grand chose, la routine tu sais. Journliste dans un petit journal c'est pas trés palpitant, je m'occupe surtout de la rebrique chien écrassé ... euh pardon ! Girafes écrassée !
- Mon dieu, je trouve ça tellement atroce d'écrasser une girafe !!
- Oui ... surtout que c'est gros !

Léo fini par s'en aller, après avoir promis à Archi de venir diner bientot chez lui pour voir comment se porterais le girafouner comme Archi venait surnomé le mignon petit chat roux.

Qu'est ce qu'il avait décidé de faire déjà ?? Ah oui, le journal ! en espérant qu'il ne croise pas d'autre chat en route !
Mais cette incident du chat n'était que le début des aventures de sa journée ! En effet ...

_________________
" Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanthologie.forumculture.net
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Dim 20 Nov à 14:20

... En effet quand il arriva dans la rue de son kiosque à journaux-tabac-quincaillerie préféré, ce fut pour trouver une horde de jeunes en train de faire le siège dudit kiosque. Il s'effraya un passage dans l'attroupement (à savoir qu'il fit des grimaces pour faire fuir les attroupés)
- Pardon-excusez-moi-pardon-c'est-mon-pied-pardon...
- Bonjour, vous désirez ?
- Hein ? Excusez-moi, mais ces jeunes font un boucan pas possible !
- Je dis : VOUS DESIREZ ?
- LE "PARIS-TRUFFE" DU JOUR, S'IL VOUS PLAIT !
- VOILA !
- VOUS SAVEZ CE QU'ILS FONT LA ?
- ILS VONT MANIFESTER CONTRE LA HAUSSE DES PRIX DU PAPIER MILLIMETRE !
- AH !
Léo essaya de sortir de la foule avec son "Paris-Truffe" sous le bras. Mais quand il allait y parvenir un grand type aux cheveux longs avec un chapeau de cow-boy lui barra la route et lui dit...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
mton prochain
Penseur
Penseur
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 28
Localisation : entre un lavabo et une horloge Renault F1 !
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Dim 20 Nov à 15:35

et lui dit :
- tiens, mais toi, tu travailles pour le journal Toutié !
- euh...oui. pourquoi ?
- tu vas nous faire un article contre la hausse du papier millimetré ou sinon mes poteaux et moi on va t'lyncher !
- Mais, mais pourquoi MOI ??
- si tu nle fais pas, je porte plainte au commissariat pour le vol de mon zebre !
- un zebre ??? jamais vu de zebre par ici !
- ah ouais, et c'est quoi que t'as ramassé tout à l'heure dans la rue ? je t'ai couru apres pour reprendre mon zebre mais j'ai pas pu te rattraper ! alors tu nous fais l'article pour demain au plus tard !
- mais c'etait un chat ! dites, vous êtes pas un pote à Archi' ??
- Archi ??? non mais t'es completement frappé toi ! moi, traîner avec ce taré qui prend tous les animaux pour des girafes réincarnées ??? nimporte nawak ! Nous, les jeunes, on est un peu tarés des fois, mais c'est pas pour ça que...

Leo profita de ce monologue pour prendre la poudre d'escampette...malheureusement, il n'etait pas tres bon en sprint.
Les jeunes commençaient dejà à se rapprocher de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tantonville.miniville.fr/ind
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Mar 22 Nov à 22:02

... quand une grosse moto s'arrêta à sa hauteur. La vieille dame au casque rose qui la conduisait hurla à Léo de monter dans le side-car avant que "l'armée de psycopathes millimétriques" qui s'était lancée à sa poursuite ne le rattrape. Léo bondit dans l'engin et la motarde mis les gaz. Deux secondes plus tard le pauvre Léo était plaqué contre le dossier, ragardant avec terreur un stylo-plume s'abattre à l'endroit exact où il se tenait quelques instants auparavant.
- CA VA, GARCON ?
- Euh... eh... je crois que oui... vous êtes qui ?
- POLICE !
- Mais... euh... la police française ?
- OUI !
- Mais qu'est-ce que vous faisiez là ?
Ils s'arrêtèrent dans un terrain vague. Léo sortit du side-car pendant que la "police" enlevait son casque, révélant une permanente flambante neuve.
- J'enquête sur un trafic international de papier millimétré de contrebande. On ma informé qu'un de leurs agents s'était infiltré pour gâcher la manifestation. Je comptais le capturer.
- Bon, c'est très bien tout ça, mais on m'attend à la rédac...
- Non. Maintenant qu'ils t'ont repérés, tu ne peux plus y aller. Tu ne peux plus rentrer chez toi. Tes aventures ne font que commencer !
Un coup de tonnerre retentit. Léo dit alors :
- Hein ?
...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
Nemo
Gardien du Savoir
Gardien du Savoir
avatar

Nombre de messages : 1736
Localisation : In Pepperland.
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Jeu 24 Nov à 22:46

- Non je blague ! C'est pas la mafia non plus ! ha ha ...
Léo était assez déconcerté ... c'est quoi ? Super mamie ! il savait qu'en ce moment c'était pas la joie chez les flics mais au point de faire la sortie des maisons de retraites !! la fliquette plus trés fraiche reprit :

- Le papier millimetré, rapporte chaque années des sommes astronomique ! Vous n'imaginez pas le nombres de feuilles de papier millimetré qu'un élève utilise par ans ! Il n'y a pluq que les L qui n'en utilise plus, il y d'ailleur des complots au ministère de l'éducation national pour les faire disparaitre, c'est pas assez rentable ! Mais les S ! c'est dingue ce que ca peut utiliser comme papier millimetré ! a croire qu'ils le bouffent le papier ! et qui se torche avec aussi !!

- Euh oui ... si vous le dites !
Léo ne savait pas trop quoi faire est ce que mamie était vraiment barjo, ou est ce qu'il était embarqué dans une affaire de trafic international de papier millimetré. la vieille reprit a peine son souffle et repartit de plus belle :

- Enfin bref ! tout les sous donc que les grands patrons du papier font avec les papier millimetré interesse des truands ! Depuis plus d'un ans maintenant des contrebandiers fauche du papier millimetré partout !! font des contres façons et innonde le marché avec ! La hausse des prix est surement une magouille a eux aussi ...

- Attendez ! attendez ! et moi je viens foutre quoi là dedans je m'en cogne de ton papiers millimetré ma vieille ! euh je veux dire madame.

- Erreur mon petit ! t'es en plein de dans ! ton journal il est imprimé sur quoi ?

- Et bah du papier !

- Et oui ! mais ton papier n'est rien de moins que du papier millimetré recycler !!

Nom d'un chien ! voila que Léo était embarqué malgrès lui dans une affaire rocambolesque remplit de truands et le tout sur papier millimetré ! Léo se sentait a ce moment telle Roulletabille, devant une affaire mystérieuse a résoudre.

- Mais reste en dehors de tout ça petit. c'est pas pour toi, et fait bien gaffe, il y a peut etre des ados encore a tes fesses ou des tueurs. Tiens prend ma carte si t'as une tuile. Mais reste en dehors de ça.

un nouveau coup de tonnerre retentit.

Ta raison la vieille !! Non Léo avait résolut de s'attaquer a cette affaire comme il s'était attaqué il y a quelques temps au trafic des couches cullotes usagées. Le fossile policier enfourcha avec un leger craquement la bécane démarra en tromba et super mamie flic disparu aussi vite qu'elle était apparu. Sur la carte il était écrit

Madame René Psaulin.
retraitée de la police.



Et maintenant, par ou commencé l'enquète ...

_________________
" Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanthologie.forumculture.net
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Sam 26 Nov à 0:23

Léo se rendit chez un des ses amis papetiers qui logeait pas loin du terrain vague où le demi-siècle d'expérience policière sur deux roues l'avait abandonné (pas tout près de chez lui, d'ailleurs...)
- Salut, Patrick.
- Tiens, salut Léo. Dis, c'est pas toi que j'ai vu passer dans un side-car miteux ?
- Si si, c'est moi...
- C'était qui la dame ?
- Oah... tu me croirais pas. C'était un flic.
- Non ?
- Si. Mais je suis content de m'être débarassé de cette motarde. Elle commençait à me monter au nez... Dis-moi, c'est bien des fourgons blindés qui t'approvisionnent en papier millimétré ?
- Ouais, j'attends un arrivage dans une heure, d'ailleurs.
- Je pourrais discuter avec les convoyeurs ? Ils sont pas forcément futés, mais ils ont peut-être vu des trucs qui m'intéressent.
- Fais comme tu veux...
Léo attendit donc le fourgon pendant trois petites heures devant la papeterie. Avec deux heures de retard le fourgon arriva. Léo, qui commençait à grelotter dans la froidure hivernale, des stalactites commençant à se former dans ses cheveux, le regardait venir à lui, premier pas d'une aventure qu'il pressentait trépidante, fantastique et non-remboursée par la sécu.
Mais une grosse voiture noire coupa la route du fourgon quand celui-ci allait parvenir à quelques mètres de notre héos...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
mton prochain
Penseur
Penseur
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 28
Localisation : entre un lavabo et une horloge Renault F1 !
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Sam 26 Nov à 17:16

Patrick courut vers Léo, il avait l'air terrifié :
- OH NON !! C'est la 2eme fois cette semaine qu'ils viennent ici ! Et ils sont tellement rapides que les flics n'ont même pas le temps d'arriver !
- Mais c'est qui eux encore ?? Qu'est-ce-qu'ils veulent ?
- Mon Dieu, mon Dieu !! Ce sont le patron et ses acolytes de la société qui fabrique du papier à grands carreaux ! Ils sont en train de faire faillite avec l'apparition du papier millimétré alors ils organisent des raids sur des fourgons comme les miens...OH MON DIEU... pour ensuite brûler toute la cargaison !
- Mais comment vous savez qui c'est ?
-Bah, à votre avis ? On est en plein été, ils vont pas se trimballer avec des cagoules non plus !
-... et pourquoi vous ne les dénoncez pas à la police ?
- C'est-à-dire que le patron est mon voisin, et que chaque fois que je fais un gâteau, il veut bien me prêter des oeufs, j'oublie toujours d'en acheter.
Alors tu comprends que cela ne se fait pas de le mettre en prison !

Léo n'en revenait pas... D'abord cette policière usée par le temps, puis son ami qui se laisse voler, pour une raison absurde...tout le monde autour de lui devenait fou !
Soudain, il eut une idée de tonnerre (et l'orage revint). Pendant que les anti-papiers millimétrés étaient en train de faire un feu de joie, Léo fonça chez Darty, alla au rayon Cuisine, et demanda à tester un frigo. Il s'enferma dans un frigo où la temperature environnait les 1°. Après y être resté environ 1/4 d'heure, inevitablement il était enrhumé.
Il prit donc un mouchoir, fit ce qu'il avait à faire, et revint sur les lieux de l'incendie. Il prit son mouchoir, le déchira en 2, en colla un bout sur l'arriere du fourgon blindé, et l'autre sur la voiture noire.
Il alla vite se cacher, mais les autres étaient trop occupés à jouer de la guitare et à se raconter des blagues autour du feu.

Patrick, qui avait suivi toute la scène avec un certain étonnement, lui demanda :
- Mais que Diable as-tu fait là ?
- Et ben je me suis inspiré de livres policiers que je lis en ce moment, car très souvent, les policiers collent des mouchoirs à l'arrieres de vehicules qu'ils veulent filer, et comme ça ils peuvent voir à tout moment où ils se situent ! Ah, enfin, ils partent ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tantonville.miniville.fr/ind
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Dim 27 Nov à 15:12

C'est à ce moment là que Léo se rendit compte qu'il allait avoir du mal à filer les pyromanes en chemise à (grands) carreaux, pour la simple bonne raison qu'il n'avait pas de voiture sous la main (ni sous le pied d'ailleurs) et qu'il fallait pas compter sur ce radin de patrick pour lui prêter son rockrider neuf...
Léo regarda avec désespoir son mouchoir préféré (cadeau de sa tante Hugette, celle qui avait épousé le notaire M. Ackule) s'en aller au loin. Il jura de leur faire payer au centuple cette perte.
- Dis-moi, Patrick, tu peux me rendre un service ?
- Ben, tu sais Léo, je risque d'avoir des emm...
- Allez, on est potes, tous les deux, je suis allé manger chez toi plein de fois, je t'ai même aidé à déménager...
- C'est bon, qu'est-ce que tu veux ?
- Tu peux me donner l'adresse de ce mec, là... ton voisin ?
...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
Nemo
Gardien du Savoir
Gardien du Savoir
avatar

Nombre de messages : 1736
Localisation : In Pepperland.
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Dim 27 Nov à 22:31

- ben tu connais son adresse, puisse que tu connais la mienne, seulement voilà ça fait 15 jours que je l'ai pas vu, et puis en plus je crois que cette appart' c'est juste une résidence secondaire, il l'utilise pour faire des cornes a madame visiblement !

Décidément Léo n'avait pas de chances ! Mais soudainement une évidence lui traversa l'esprit comme une décharge éléctrique. Pourquoi n'y avait il pas penser plutot ! Léo dit au papetier.
- Bon tant pis, si jamais il revient appel moi, ok ?
- Ok, le papetier avait dit ça sans entrain, mais le journaliste savait qu'il le ferait.

Léo laissa là Patrick. Et sauta dans un métro direction Jaurès. C'est là qu'était les bureaux du journal : Toutié. le journal avait été fondé il y a presque 10 maintenant. Léo chômuer a l'époque était devenu Journaliste ( depuis le journal du lycée il n'avait plus écrit d'article ! ) Les locaux du journal était a 2 pas de la cité de la musique, et ne compter que 5 ou 6 membres de personnel et d'ailleur ce jours là il ne devait pas il y avoir grand monde au journal !! c'était toujour comme ça le Lundi il n'y a jamais personnes ! Léo n'avait qu'une idée en tête en entrant dans les bureaus de Toutié : Trouvez l'adresse des fourniseurs de papier du journal. René Psaulin, la flic lui avait dit que le papier du journal était du papie millimetré. c'était ça seul piste. Il salua la standardiste : " Bonjour Thérèse. " et se dirigea vers les bureau du fond ....

_________________
" Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanthologie.forumculture.net
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Mar 29 Nov à 21:58

... ouvrit la porte et entra. Il était retourné, en train de refermer la porte, quand une voix dans son dos le fit sursauter :
- Bonjoûûl, mon cheli...
Léo se retourna, frappé de stupeur. Il pivota d'un bloc pour se retourner devant la dernière personne qu'il s'attendait à voir ce jour-là.
- Euh, tiens... Mme Nassion...
Décidément c'était la journée... des girafes, des trafiquants, des frigos Darty en promo, et maintenant elle...
- Comment vas-tu alols ? Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas vus...
- Hélas, pas assez...
- Paldon ?
- Non, je dis : hélas, on ne se voit pas assez...
- Oh! Comme c'est chou...
Léo avait rencontré beaucoup de gens dans sa vie. Il avait inspiré des réactions très diverses, mais toutes ses fréquentations s'accordaient sur un point : "Celui-là, les petits cochons auraient mieux fait de se le taper au quatre heures..." Seule Mme Nassion, voyante extralucide de son état (la Syldavie inférieure), avait réussi à voir en lui un talent de journaliste que lui-même n'était pas certain de posséder. Cela et d'autres choses...
- Heuh... que puis-je faire pour vous, demanda Léo du ton angoissé de celui chez qui la politesse passe avant la conscience que ce qu'on allait lui demander allait le mettre dans la mouise.
- Je voudlais que tu me lendes un petit selvice...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
Nemo
Gardien du Savoir
Gardien du Savoir
avatar

Nombre de messages : 1736
Localisation : In Pepperland.
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Mer 21 Déc à 19:26

Un petit selvice !
La dernière fois que la voyante - qui d'ailleur avait des lunette comme des culs de bouteilles - lui avait demandé un selvice, il s'était retrouvé a enqueté sur un trafic de couche culottes usagées ! Autant dire qu'il s'était retrouvé dans la merde ! Qu'est ce qu'elle pouvait bien encore lui demander ...

_________________
" Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanthologie.forumculture.net
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Ven 23 Déc à 20:41

- J'ai peldu mon chat, est-ce que tu poullais me le letlouver?
- Ben, euh...
Non !! Pas un trafic de chat, par pitié !!!
- Sois gentil...
- Euh, il est comment votre chat?
- Il est loux et angola (^^), je clois qu'il est malade...
Tiens... ça me rappelle quelque chose...
- Je vais peut-être pouvoir vous aider... mais avant, voulez-vous allez manger? Je vous invite chez un ami à moi... vous aimez l'Afrique?
...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
mton prochain
Penseur
Penseur
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 28
Localisation : entre un lavabo et une horloge Renault F1 !
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Ven 6 Jan à 0:33

- Ah oui, ça j'aime le flic ! répondit-elle
- Ah ? De nos jours pourtant, les policiers ne sont plus tellement aimés !
- Mais non glos bêta ! Je voulais dile flllllic et pas flic !!
- Hummm oui, tout est plus clair maintenant... Mais d'où vous vient votle...euh...votre manie de prononcer les -r en -l ??
- Oh paldon, avec le métier, on s'habitue à paller comme ça, on palaît plus mystélieux ! Le client adole !
- Ben pas moi, alors si vous pouviez arrêter ! Mais dites-moi ma chère ? Vous n'auriez point une voiture ?
- Oui, j'ai toujours ma 2 CV rose ! Elle roule toujours aussi bien, je ne l'ai amenée que 2 fois chez le garagiste cette semaine !
- Hum hum je vois ...

Leo se promit de bannir le rose de sa vie jusqu'à la fin de ses jours. Une moto rose, une 2CV rose...il commençait à en avoir par-dessus la tête.
Il partit donc avec Mme Nassion dans cette épave roulante.

- Alors mon chou, quoi de neuf ces jours-ci ?
- Oh, rien de neuf, tout se passe pour le mieux, il ne m'arrive auuuuucun accident fâcheux et j'ai une chance du tonn... ATTENTION !!!

Mme Nassion eut le temps de voir un obstacle gris sur la route, tourna le volant d'un coup sec (tout en prenant garde de ne pas l'arracher, elle avait mis du scotch dessus parce qu'il s'était enlevé 2 jours avant) et la voiture se retrouva dans un lampadaire.
Fort heureusement, la 2CV n'allait pas très vite (vous avez déjà vu une 2CV faire de la vitesse ??) mais elle ne pouvait plus rouler.

- C'était quoi ça ? Oh non !! Un chat ! J'en ai ma claque des chats !! Pfff...
Il est pas mort au moins ? Ah zut...il bouge toujours...il a l'air mal en point. Bon bah ça fera une raison de plus d'aller chez Archi... Pourquoi faut-il que ça arrive toujours à moi ?
Oui, monsieur ? Pourquoi me tapotez-vous l'épaule depuis 30 secondes ?

- Eh ben, fit un homme âgé de la quarantaine, un parapluie dans la main alors que le soleil était resplendissant, ce n'est pas pour vous offenser mais il me semble que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tantonville.miniville.fr/ind
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Ven 6 Jan à 23:05

... que votre auto va avoir du mal à démarrer.
- Ouais, merci. J'ai vu.
- Souhaitez-vous que je vous aide à la déplacer?
- Euh... oui, merci, alors.
Léo, Mme Nassion et l'inconnu élégant (que Léo, jaloux du beau parapluie à carreaux, avait déjà rebaptisé le pinguin) poussèrent la 2CV jusqu'à chez Archi qui, coup de bol (enfin), habitait en bas de la rue. Pendant ce temps Mme Nassion se lamentait auprès de l'inconnu :
- Ah, ma pauvle deux-chevaux... ah...
- Allons, il ne faut pas vous en faire, Dame Nassion, je suis sûr qu'on pourra la sauver.
- Ah, monsieur... ah... Tiens, cloyez-vous dans la voyance?
- Et bien...
Léo les abandonna à leur discussion et sonna à la porte de chez Archi. Qui s'ouvrit quelques secondes plus tard.
- Tiens, Léo, comment ça va.
- Bof, on a bousillé la deux-chevaux de madame...
- La quoi?
- Sa voiture.
- Non, désolé, je vois pas...
- Mais t'es... euh... on a bousillé sa deux-girafes.
- Oh, merde. C'est con...

Ayant pris congé (et, dans le cas de Mme Nassion, commerçante efficace, le numéro de téléphone) de l'inconnu, Léo s'enquit du girafounet qu'il avait déposé le matin.
- Oh, il va bien. Il m'attaque et s'enfuit dès que je l'approche de la girafeuse, mais il a l'air beaucoup mieux...
- Tiens, va le rendre à Madame. C'est son girafounet.
- Oh... t'es sûr... bon, ben... Venez, madame.
- Oh, melci. Quel plaisil de le retlouver.
- Tiens, Léo, pendant ce temps, tu voudrais bien m'ouvrir les caisses de fourrage spécial girafe importées qui sont là-bas?
- Ok.
Les deux amis des animaux partis, Léo attrappa le pied-de-girafe d'Archi et entreprit d'ouvrir les caisses. Et là, dans la paille qui, pour une fois, aurait dû constituer la totalité du contenu, il découvrit des liasses de papier... millimétré.
- Archi!
- Quoi?
- Qu'est-ce que ce papier fout dans ton fourrage?
- Ben, je rend service à quelqu'un qui veut éviter les taxes et...
- Mais tu es fou!! Je...
A cet instant un coup de frein brutal se fit entendre. Léo regarda par la fenêtre.
- Oh non.
- Quoi?!
- Je connaît cette grosse voiture noire.
...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
mton prochain
Penseur
Penseur
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 28
Localisation : entre un lavabo et une horloge Renault F1 !
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Sam 7 Jan à 18:44

(sous la plume de Vardamir)

Le cœur de Léo bondit dans sa poitrine lorsqu’il se remémora sa dernière rencontre avec cette voiture et ses propriétaires :
- Et il y a une moitié de mon mouchoir préféré qui est collée dessus… Je reviens tout de suite !
Mais avant que Léo n’ait eu le temps d’arriver à la porte de la maison de son ami, la portière de la voiture – qui se révélait d’ailleurs être une Bentley – s’ouvrit sur un bouffée de musique – Léo crut reconnaître We are the champions – pour laisser le passage à un homme aux cheveux noirs et à l’air distingué ; il portait, outre un costume, des boots en peau de serpent. Notre héros ne put s’empêcher de lui trouver un air bizarre mais après tout sans doute n’était-ce dû qu’à ses hautes pommettes …
Le voisin de Patrick ! Léo se rappelait l’avoir aperçu la première fois…
- Trouvez les liasses, dit-il d’une voix très légèrement sifflante, et brûlez tout ! Et pas de guitare cette fois-ci, je suis pressé, je dois encore passer acheter des œufs !
Pas de doute, c’était bien lui…
Léo remarqua l’air déçu des deux hommes, un grand mince et un plus petit, qui sortirent à leur tour de la voiture et se dirigèrent – malgré tout résolument – vers la maison. Léo serra les poings ; avec ces trois-là, s’il voulait son mouchoir, quelque chose lui disait qu’il allait falloir se battre…
C’est à ce moment-là qu’il s’aperçut que Madame Nassion n’était plus à côté d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tantonville.miniville.fr/ind
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Jeu 12 Jan à 21:25

...
- Youhou. Monsieur Trampa!
- Euh... Madame Nassion? fit pieds-de-serpent.
- Et oui, c'est moi. Alors, votre horoscope de la semaine dernière?
- Euh, très exact, merci, sauf le coup des salades, parce que mon médecin... mais qu'est-ce que je raconte, moi? Je suis censé être dans une furie sanguinaire et pyromane, là!
Sur ce il attrapa Mme Nassion et lui tordit le bras, geste unanimement reconnu par tous les preneurs d'otage du Monde.
- Archimède Eboulkies! Sort de cette baraque avec ta camelote, ou je flingue la vielle p... girafe!!
A l'intérieur Léo n'en menai pas large. Il venait d'assomer Archi pour l'empêcher d'appeler les flics (le souvenir d'une permanente lui flottait dans la tête et lui disait que les flics seraient encore moins raisonables que l'homme aux boots) et surtout pour calmer ses nerfs et se demandait maintenant comment il allait sauver Mme Nassion. Quoi que... Non.
- Ok, hurla-t-il, je vais sortir avec votre papelard. Relâchez Mme Nassion!
- Crève, sale poseur de mouchoirs!
Léo se demandait comment il allait faire pour ne pas rester sur le carreau...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
Emi
Philosophe
Philosophe
avatar

Nombre de messages : 1227
Localisation : Nogent - sur - Marne
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Dim 15 Jan à 1:19

Léo se demandait comment il allait faire pour ne pas rester sur le carreau...
Et puis Mme Nassion qui n’avait rien trouvé de mieux que d’aller faire un petit tour dehors à ce moment. Vraiment, se dit Léo, parfois on est pas aidé dans la vie. Il essaya de réfléchir très vite à la situation chaotique dans laquelle il s’était involontairement fourrée. Il pouvait toujours se barricader et appeler les flics … Mais dans la réalité les flics n’ont pas l’efficacité de ceux des séries télé. Mouss Diouf ne coure pas les rues. Si Léo les appelait, il pouvait d’ors et déjà se les représenter arriver en scénique relooké « police nationale », toutes sirènes hurlantes. Bref, l’autre cinglé et ses sbires les entendraient rappliquer 10 minutes avant qu’ils ne soient effectivement là, et auraient largement le temps de se volatiliser à pas de serpent. Avec ou sans Mme Nassion. Et plutôt sans étant donné le caractère pathologique de sa personnalité dédoublée façon Elisabeth Teissier. Que penseraient les flics des caisses de papier milimétré et d’Archi étalé de tout son long bavochant sur le carrelage ? D’ailleurs cela ne règlerait rien, ces malades pouvaient redébarquer n’importe quand encore plus assoifés de vengeance.
- Sors de là morveux !
Léo prit son courage à deux mains soudain prit d’un élan de courage surnaturel, et ouvrit la porte tout en balançant son poing à travers l’embrasure, tout à fait au hasard de l’espace, en espérant qu’il allait atteindre quelqu’un et montrer ainsi qu’ils n’avaient pas affaire à n’importe quel petit journaliste de paccotilles ! Par quel mystère son poing rentra alors en collision avec …


Dernière édition par le Dim 15 Jan à 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Dim 15 Jan à 21:41

... avec le vide, Léo trouva la réponse quelques centièmes de seconde avant de s'étaler de tout son long sur le pavé. C'était parce que les coups de poing lancés au hasard ne touchaient au but que dans les films, quand le héros était jeune, athlétique et intelligent (et pensait à vérifier la longueur de son bras) et que ses adversaires ne se planquaient pas derrière une voiture quatre mètres plus loin, dans le cas, hautement cinématographique cette fois, où le héros aurait une arme sur lui. D'où incohérence. D'où gamelle.
Léo n'eut pas le temps de se relever avant de subir une attaque furieuse au flanc de la part d'un serpent hargneux et de se faire écraser la tête sur le sol par un autre.
- Ligotez-le et foutez-le dans le coffre! siffla le traffiquant sans scrupules
Léo fut ligoté et foutu dans le coffre. La Bentley démarra. Léo tenta de compter les virages mais se perdit aux alentours de 7. Le desespoir gagnait peu à peu notre héros.
Soudain un bruit de girophare (!!) se fit entendre derrière la voiture...

_________________
Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
Vardamir
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Westeros (ton univers impitoyaaable...)
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Mar 17 Jan à 20:34

Etait-ce possible ?
Léo, après un court instant de réflexion, se dit que non, le but premier des gyrophares n'étant pas de faire du bruit. Ceci étant, ils avaient un point commun avec la sirène, qui pouvait expliquer la confusion de Léo : ça s'appelait la police.
"Ils viennent me sauver", pensa-t-il bêtement avant de prendre conscience du fait que personne ne pouvait savoir qu'il était actuellement foutu dans le coffre d'une Bentley conduite par un papetier apparemment ivre d'une vengeance quelconque, qui l'emmenait Dieu seul savait où pour lui faire Dieu seul savait quoi. Léo, lui, ne savait qu'une seule chose, c'est qu'il y aurait sans aucun doute à un moment ou à un autre un passage qu'il n'aimerait pas ; et à la rigueur, il préférait que personne ne vienne lui gâcher le plaisir en lui racontant la fin avant – un type porteur de telles chaussures était de toute évidence capable de n'importe quoi, et à tout prendre il préférait rester dans une bienheureuse ignorance de la suite tant que ce serait possible. Mais pas de flics, donc.
A moins que...
A cette pensée, le filet de sueur qui dégoulinait entre les omoplates de Léo – suivant un trajet défiant toute pesanteur, étant donnée sa position couchée sur le côté, mais telle était la coutume dans de telles circonstances, et ce filet semblait respectueux des traditions – prit des allures de rivière en crue.
Les arguments que Léo avait désespérément tenté de recenser pour réfuter cette hypothèse s'effritèrent quelque peu lorsque la première détonation retentit.
Ainsi, c'était donc elle.
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Laitue En Pot
La plante magique du savoir
La plante magique du savoir
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 28
Localisation : A côté de la plaque
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Mar 17 Jan à 20:54

...
- Sortez de là, bande de millimétropathes dégénérés et criminels, aboya Renée Psaulin, sa voix noyée dans les bruits de sa moto et assourdie par les coussins qui rembouraient le coffre de la Bentley, dont Léo ne devait donc pas être le premier locataire...
Cela lui redonna le moral. A quoi bon mettre des coussins dans le coffre pour qu'il ne se blesse pas si c'était pour le buter après. Après tout, son avenir immédiat ne se résumait peut-être pas à être coulé dans du béton et liquidé au fond d'un fleuve.
Léo entendait les gémissement appeurés et les démarchages astrologiques de Mme Nassion provenant du siège arrière de la Bentley. Ils l'avaient donc embarqué elle aussi. Peut-être allaient-ils la garder en otage, forçant Léo à écrire des articles pro-grands carreaux pour prix de sa vie. Il ne la reverrait jamais, mais sa survie dépendrait de lui.
Il ne la reverrait pas...
... l'idée était séduisante.
- Accélérez, hurla Léo.
Après tout, mieux valait ça que René Psaulin.
Comme pour lui obéir, la Bentley accélera...

_________________
Clément


Dernière édition par le Sam 30 Juin à 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remede.org/projets/contacts2/membre_21390.html
Alpha
Penseur
Penseur
avatar

Nombre de messages : 411
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Jeu 19 Jan à 1:48

Léo se sentit propulsé en arrière. Le pilote devait avoir trouvé son levier de vitesse... Mais derriere eux les coups de feu continuaient de pleuvoir. "Elle ne recharge jamais?" se demandait Léo lorsqu'une balle transperça le coffre pour se loger juste devant lui. La quinquagénaire était sénile, mais elle savait encore tirer. Les pires pensées s'insinuaient dans dans le crane de Léo, il en était arrivé à se demander si une conversion eclair à la religion lui autorisait une prière en cadeau bonus, quand le miracle qu'il n'avait pas eu le temps de demander eut lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mton prochain
Penseur
Penseur
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 28
Localisation : entre un lavabo et une horloge Renault F1 !
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   Ven 20 Jan à 20:18

Le bruit du scooter -ou plutôt ex-scooter- de Renée Psaulin, s'intensifia pendant une seconde, puis diminua progressivement, telle la dernière expiration d'un chat.
- Une menace de moins ! se dit-il
Léo remarquait que Dame Nassion sanglotait toujours, mais que l'homme aux boots en peau de serpent ne semblait pas la brutaliser, contrairement à ce que font les méchants dans tous les films policiers que Léo avait regardé jusqu'à ce jour. La fin du voyage fut plus tranquille, parce que Trampa comprenait qu'il risquait moins d'attirer du monde -et surtout les flics- s'il roulait à une vitesse normale.
Vingt minutes plus tard, la voiture s'immobilisa. Léo sentait sa dernière heure arriver, mais il fut tout de même soulagé de sortir de ce coffre trop étroit pour abriter un otage.
Il était encadré par deux hommes à l'air pas commode, et Trampa amena Dame Nassion derrière eux.
Léo jeta un coup d'oeil (qu'il considéra comme le dernier) à la Bentley, et remarqua qu'un mouchoir rose avait été glissé sous les essuie-glace arrières.
- Ah, c'est encore un coup de cette Renée, qui n'abandonne jamais une piste, se dit-il, avec un sursaut d'espoir, mais aussi une pointe d'agacement.

Ils se dirigèrent vers une ruelle, sans aucun doute mal famée, remplie d'individus louches vous proposant différentes substances.

Cependant, ce n'était pas le cas. C'était une rue assez jolie, parsemée de grands arbres, et avec un parc pour les enfants au bout de celle-ci. Grâce à son boulot de journaliste, Léo connaissait pas mal la grande ville de St-Gappours...mais on ne l'avait jamais envoyé dans ce coin-là.

Les trois hommes qui retenaient prisonniers notre héros (et n'oublions pas, Mme Nassion) s'arrêtèrent devant un immeuble avec une façade en verre.
Celui-ci était gardé par deux vigiles, au visage pas très accueillant, qui leur demandèrent leurs papiers, des mots de passe, du genre "le chat est mort ce soir" (Léo nota la réaction angoissée de Mme Nassion lorqu'ils prononcèrent le mot "mort") et les laissèrent enfin entrer, avec leurs détenus.

Ils circulèrent dans un dédale de couloirs, où ils rencontrèrent un tas de personnes à la mine sombre et préoccupée. Ils arrivèrent enfin dans une grande salle, et Trampa leur adressa la parole :

- Je reviens dans une heure, j'ai des affaires à régler avant de m'occuper votre cas ! Si vous avez besoin de quelque chose, demandez-moi ! Ah oui, j'y pense, il va être bientôt 20h, vous devez avoir faim ?

- Si vous pouviez m'appolter du cavial, du homald, et un fondant au chocolat, je selais lavie ! répondit Mme Nassion qui apparemment n'avait pas mangé depuis deux jours

- Moi, je n'ai pas très faim, déclara Léo, qui avait l'estomac retourné par tous ces évènenements, donnez-moi juste un yahoort !

Cinq minutes plus tard, un homme en noir leur apporta ce qu'ils désirèrent, puis referma la porte à clef en ressortant.
Mme Nassion se mit à déguster ses mets avec bruit, et Léo se dit qu'il valait mieux qu'il mange un yahoort, pour ne pas tomber dans les pommes.
Seulement voilà, il y avait un problème : sur ce yahourt était écrit "ouverture facile", ce qui voulait dire qu'il aurait beaucoup plus de mal à l'ouvrir. Il essaya donc vainement de l'ouvrir durant 5 bonnes minutes, demanda ensuite à Mme Nassion de l'aider, mais rien n'y fit.

Soudain, Léo réalisa qu'ils avaient omis de lui prendre son portable, chose inacceptable pour des bandits si organisés !
Il en profita donc pendant qu'ils étaient seuls dans la pièce et que personne ne pouvait l'entendre, et appela donc ... la hotline yahoort afin qu'ils l'aident.

- Service Yahoort j'écoute ?
- Bonjour madame, j'ai un problème avec mon yahoort, je n'arrive pas à l'ouvrir !
- c'est un yahoort classique, ou avec une ouverture facile ?
- une ouverture facile !
- Ah... desolé monsieur, je ne peux rien faire pour vous, nous cherchons toujours comment créer des ouvertures faciles...disons...faciles à ouvrir !
- Oh, je vois...et qu'est-ce-que je fais de mon yahoort ? Je me le fourre dans le *** ?? Vous êtes vraiment *****, *****, *******, et aussi ******* ****** ! Au plaisir de ne jamais vous revoir !!!

Léo raccrocha furieux, il faut dire qu'il en avait ras le bol de ce pas-de-bol, il avait l'impression que rien ne marchait dans sa vie, il s'était fait kidnapper par de dangereux mafieux, il était enfermé avec Mme Nassion, toute guillerette de son repas de ministre, et lui cherchait vainement à ouvrir son yahoort...


Dernière édition par le Sam 21 Jan à 17:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tantonville.miniville.fr/ind
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques de l'impossible.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques de l'impossible.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bébé de 4 mois impossible à endormir sans crise
» Mission impossible 4 : IGNORER SALOMON
» N'oublie jamais que Je suis le Dieu de l'impossible.
» Besoin de votre aide fichier works impossible à ouvrir
» N'oublie jamais que Je suis le Dieu de l'impossible.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Anthologie :: Vos Chroniques-
Sauter vers: