Forum de l'Anthologie

Ici on parle de tout et de rien. Culture, musique, arts, littérature, actualitées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La littérature du XXIème: tous névrosés?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valesco
Initié
Initié


Nombre de messages : 314
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: La littérature du XXIème: tous névrosés?   Mer 6 Mai à 23:33

Juste quelques petites réfléxions sur la littérature du XXIème parce que Musso et Lévy de même que Anna Gavalda prennent bcp de place sur nos étagères de librairie... peut- être qu'aujourd'hui, la littérature du XXIème se penche sur l'écriture de la vie d'êtres de tous les jours, comme pour distraire chacun de son métro-boulot-dodo quotidien. Je dis bien peut- être...

Ce sont le plus souvent des histoires qui traitent de l'existence de personnages qui sont n'importe qui et donc qui pourraient, dans l'absolu, être chacun de ceux que l'on croise tous les jours, voire nous- mêmes, pour peu que l'on s'adonne à la projection de soi dans ce genre de roman. Qu'on s'identifie au protagoniste de l'histoire. Des histoires d'amour, ou illustration de la vie quotidienne d'un individu lambda... par exemple: Ensemble c'est tout, Mes amis mes amours, Et après?...

Du temps de Balzac (le XIXème donc), on peut estimer qu'il y avait aussi ce genre d'écriture. C'était réaliste et je pourrais pas dire le contraire. Les personnages étaient déjà comme le reflet social vu par le prisme qu'est l'imagination de l'écrivain pour délivrer un enseignement sur tel ou tel comportement (un peu comme dans les Caractères de La Bruyère) ou alors un but juste illustratif et esthétique. À ceci près qu'il s'agissait alors de type évoluant suivant les courants littéraires, donc il y avait un minimum de recherche sur le style et les idées pour faire avancer la littérature et la société.

Ce qu'on peut dire de la littérature d'aujourd'hui, c'est qu'il n'y a plus de littérature au sens où, artistiquement, elle n'est plus unifiée par un objectif central commun comme l'ont été le symbolisme, le Parnasse, le naturalisme. Pourrait- on aujourd'hui parler de littérature particulariste (bon, je sais, ça n'existe pas mais j'innove)? D'une littérature prenant un personnage particulier et révélant son existence en ce qu'elle peut avoir d'intéressant dans sa "normalité" (comme dans Ensemble C'est Tout avec Tautou et Canet... le style du livre, bof, mais l'histoire est mignonne et assez crédible).

Au regard de la société actuelle, du mode de consommation et de ce sur quoi repose la réussite personnelle de chacun, il y a fort à parier que le métro-boulot-dodo domine à une large majorité, donc peut être que chacun ait envie/besoin de faire une pause. Peut- être que ce genre de littérature est une nouvelle forme de catharsis.

Je vous pose la question. J'espère que j'ai pas été trop tordue dans mes explications lol! donc en gros, est- ce que la littérature du XXI ème vise à nous sortir de nos névroses générées par la société? Est ce que lire devient une manière de vivre des aventures par procuration?

J'espère que j'ai pas été trop indigeste dans mes formulations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La littérature du XXIème: tous névrosés?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et la littérature jeunesse dans tout cela!!!
» Les livres de littérature de jeunesse autour du personnage du RENARD
» Littérature de jeunesse qui se déroule au XVIème siècle?
» Sujet de littérature
» Littérature Anglaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Anthologie :: Arts :: Littérature-
Sauter vers: